Résidences secondaires : tout connaitre pour bien acheter


Résidences secondaires Aujourd’hui, de nombreux types de résidences secondaires (logement à la campagne, à la mer ou à la montagne…) existent pour satisfaire les désirs de vacances les plus ardents. Mais, est-ce vraiment un bon investissement ? Et d’ailleurs, quel type de logements acheter ? Quelle formule choisir ? Mer, montagne ou campagne, neuf ou ancien, maison ou

Résidences secondaires

Aujourd’hui, de nombreux types de résidences secondaires (logement à la campagne, à la mer ou à la montagne…) existent pour satisfaire les désirs de vacances les plus ardents.

Mais, est-ce vraiment un bon investissement ? Et d’ailleurs, quel type de logements acheter ? Quelle formule choisir ?

Mer, montagne ou campagne, neuf ou ancien, maison ou appartement, il faut mesurer avec précaution le coût de cet investissement.

Acheter en pleine propriété : un plaisir qui coûte cher :

D’abord il faut savoir qu’il n ya aucun type d’aide l’achat d’une résidence secondaire, on ne peut pas profiter des prêts qui sont réservés au financement de résidences principales.

Ensuite, outre les frais de notaire, 7 % du prix de vente dans l’ancien, 3 % dans le neuf, l’acheteur devra débourser un certain nombre de frais inévitables :

Les impôts locaux : la taxe foncière et la taxe d’habitation. (S’agissant d’une résidence secondaire, pas d’abattement pour charges de famille.)

L’assurance : souscrire une multirisque habitation.

Les abonnements : téléphone, Internet, électricité, eau.

L’entretien et la rénovation : qui peuvent s’avérer un vrai fardeau surtout si la maison est en bord de mer ou elle possède une piscine et d’un grand jardin.

Les charges de copropriété : s’il s’agit d’un appartement, la facture peut s’avérer élevée aussi car l’acheteur devra se plier aux décisions de la majorité. Si celle-ci décide de faire des travaux, il devra payer.

Acheter une résidence secondaire puis la louer :

En vue de rentabiliser cet  investissement, la location de la résidence secondaire qu’on occupe que quelques nuits par an est une solution à envisager. Les loyers perçus vont bien sûr être imposés. L’acheteur peut bénéficier jusqu’à 32.600 euros de loyers par an d’un abattement forfaitaire de 50 %.

Investir dans des résidences de tourisme :

Un tel investissement  se résume ainsi :

  • Acheter un logement neuf (ou sur plans) dans une résidence de tourisme
  • Confier la gestion de ce bien à une société de gestion qui s’occupe de tout (entretien et location du bien)
  • Cela permet de bénéficier d’une réduction d’impôt et de la récupération de la TVA.
  • Cela consentira à l’acheteur d’occuper le logement quelques semaines par an.

Au final, entre la récupération de TVA, les loyers garantis et la réduction d’impôt, le tarif de revient de ce type de logement en résidence de tourisme est diminué de presque moitié.

Conseil achat résidence secondaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Predefined Skins

Primary Color

Background Color

Example Patterns

demo demo demo demo demo demo demo demo demo demo