Financement d’un achat immobilier


Une fois que la décision d’investir est prise, se pose la question du financement d’un achat immobilier. Que vous investissiez dans une maison à vendre à Coeilly (94500) ou dans un appartement que vous réservez à la location dans toute autre commune du Val de Marne, l’achat d’un bien immobilier se fait rarement avec les

Une fois que la décision d’investir est prise, se pose la question du financement d’un achat immobilier. Que vous investissiez dans une maison à vendre à Coeilly (94500) ou dans un appartement que vous réservez à la location dans toute autre commune du Val de Marne, l’achat d’un bien immobilier se fait rarement avec les fonds propres exclusivement. Le recourt aux différents types de crédit immobilier est souvent la solution : alors, comment financer son achat immobilier? Mode d’emploi.

Pour cela il faudra établir un plan de financement qui prend en compte en premier lieu la valeur de l’apport personnel. En effet il est préférable de disposer d’un apport personnel afin que le remboursement du crédit se fasse dans de bonnes conditions. Par conséquent, plus le montant de cet apport est élevé, plus la négociation sera souple et facile  puisque le risque est partagé avec la banque.

L’apport personnel préconisé est de 20% du financement intégral du logement et de 10% dans le cas d’un prêt d’accession à la propriété (PAP), d’un prêt d’accession sociale ou d’un prêt conventionné (PC).

Le plan de financement d’un achat immobilier prend en compte également le coût de l’acquisition qui inclut le prix d’achat du bien et les frais annexes, à savoir :

  • les frais de négociation si vous avez recours à un agent immobilier. Ces frais peuvent atteindre des taux variables, renseignez vous auprès des pros de votre région avant d’entamer vos recherches. Si vous projetez un achat immo dans le Val de Marne, vous pouvez par exemple vous renseigner auprès de l’agence Orpi Immo Chennevière.
  • les frais de notaire
  • les frais de copropriété
  • les frais liés à l’emprunt (frais de dossier, frais d’hypothèque, etc.)
  • les frais liés au déménagement
  • les travaux de réparation ou d’amélioration à effectuer avant l’entrée dans les lieux
  • les impôts locaux : la taxe d’habitation et la taxe foncière
  • les frais de fonctionnement (chauffage, etc.)

Enfin, un plan de financement d’un bien immobilier doit prendre en considération également le taux d’effort.

Un acheteur devra veiller à ce que l’ensemble de ses crédits ne représente pas plus du tiers de ses revenus mensuels. Au-delà, les risques de surendettement augmentent.

Pour passer à l’étape de l’achat,  il faudra par conséquent obtenir un crédit immobilier au meilleur taux possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Predefined Skins

Primary Color

Background Color

Example Patterns

demo demo demo demo demo demo demo demo demo demo