Adapter son logement au handicap


Locataire

Lorsque survient un handicap, il se peut que des travaux soient nécessaires pour adapter votre logement à votre nouvelle situation. Que signifie adapter son logement au handicap ? L’accessibilité du logement aux personnes handicapées doit être différenciée du fait d’adapter son logement au handicap. Dans le premier cas de figure, l’accessibilité doit respecter les obligations

Lorsque survient un handicap, il se peut que des travaux soient nécessaires pour adapter votre logement à votre nouvelle situation.

Que signifie adapter son logement au handicap ?

L’accessibilité du logement aux personnes handicapées doit être différenciée du fait d’adapter son logement au handicap. Dans le premier cas de figure, l’accessibilité doit respecter les obligations imposées par le code de la construction et de l’habitation. Dans le second cas de figure, le logement adapté doit répondre aux capacités précises de son occupant, sans réelle nécessité de respecter les obligations réglementaires.

Adapter un logement au handicap signifie donc que les aménagements doivent correspondre à des besoins liées aux limitations que la personne rencontre au quotidien, qu’elles soient définitives ou temporaires.

Dans ce cas, les aménagements peuvent porter sur l’adaptation des pièces, notamment la salle de bains, la domotique, ou encore les changements d’étage pour pouvoir accéder à l’ensemble des pièces.
Pour exemple, l’enseigne Mobilaug conçoit des baignoires PMR, design et très fonctionnelles, pour combiner les plaisirs du bain et de la douche. Elles sont spécialement conçues pour les personnes en situation de handicap. L’accessibilité se fait par le biais d’une porte vitrée en verre sécurisé avec une hauteur de marche très faible.

Quelles aides financières pour adapter son logement au handicap ?

Que vous soyez propriétaire ou locataire de votre logement, il existe de nombreuses aides pour vous aider dans les travaux d’adaptation de votre logement. N’hésitez à contacter les entreprises comme Mobilaug et à demander un devis pour avoir le coût total des travaux.

Les aides de l’ANAH et leur programme « habiter facile » : il s’agit d’une subvention destinée aux personnes à mobilité réduite, propriétaire ou locataire. Pour en bénéficier, le logement doit avoir plus de 15 ans lors de la demande. La subvention est accordée aux ménages modestes et très modestes sous conditions de revenus. Par exemple, pour un foyer composé de 4 personnes, le plafond de revenu hors île de France à ne pas dépasser, est de 40 201 euros. Le montant de subvention peut aller jusqu’à 50 % des travaux d’aménagement.

Les aides du gouvernement : le crédit d’impôt pour personnes handicapées : cette aide sous forme de crédit d’impôt, s’élève à 25 % des dépenses engagées pour les travaux d’accessibilité. Parmi les travaux éligibles à cette aide, on compte notamment l’installation de portes coulissantes, de barres de maintien dans la douche, d’évier à hauteur réglable.

L’aide exceptionnelle à la mise en place du télétravail dans le cadre de l’épidémie Covid-19 : l’employeur d’une personne en situation de handicap est tenu de l’aider financièrement à adapter son logement pour mener à bien ses missions en télétravail.

La prestation de compensation du handicap : cette aide est versée par les collectivités territoriales sans condition de revenus.

L’aide d’Action Logement : le prêt travaux d’adaptation du logement au handicap : ce prêt de 10 000 € au taux de 1%, remboursable sur 10 ans, est destiné aux travailleurs handicapés du privé.

Outre les aides pour adapter le logement, les personnes en situation de handicap peuvent également bénéficier d’autres financements pour améliorer leur confort de vie, notamment, les aides à la rénovation thermique.

Predefined Skins

Primary Color

Background Color

Example Patterns

demo demo demo demo demo demo demo demo demo demo